Charles et son catalogue…

Né en 1730, Charles MESSIER, astronome français, est renommé pour avoir créé le fameux catalogue d’objets du ciel profond portant son nom.

Ne s’intéressant qu’à la recherche de comètes, il en découvrit entre 1758 et 1798 pas moins de 13. Il fut même surnommé par Louis XV, ‘le furet des comètes’. Il a établi ce répertoire astronomique afin d’aider les chercheurs (de comètes !) à ne pas confondre celles-ci avec divers objets diffus dont la nature était alors inconnue mais fixes par rapport aux étoiles.

Alors qu’il est l’assistant de l’astronome-géographe Joseph Nicolas Delisle, il met à profit ses nuits pour arpenter le ciel avec les instruments à sa disposition depuis le toit de l’hôtel de Cluny, dans le centre de Paris. Engagé depuis 7 ans, il a pour tâche de consigner dans des registres les observations conduites par son professeur. A l’époque, tous les astronomes attendent le retour d’une comète annoncée 76 ans plus tôt par Edmond Halley (celle qui porte désormais son nom). Le 28 août 1758, alors qu’il était à sa recherche, Messier qui explorait dans la constellation du Taureau tomba par hasard sur une petite tache floue non répertoriée sur ses cartes. Il confond alors la comète avec la nébuleuse du Crabe. Terrible méprise !!! Il se lança alors dans un « inventaire » des objets célestes visibles mais « non cométaires ». C’est d’ailleurs pour cette raison que la Nébuleuse du Crabe est le premier objet du catalogue Messier (M1).
Publié en 1771, le « Catalogue des Nébuleuses et des Amas d’Étoiles » contenait 45 objets lors de sa première édition, dans sa version finale Messier référença 103 objets. D’autres astronomes, utilisant les notes des textes de Messier, finirent par totaliser une liste de 110 objets.
Aujourd’hui, il peut être utilisé l’astronome amateur désireux d’avoir un aperçu des objets les plus spectaculaires qu’il pourra trouver dans le ciel nocturne. Il répertorie en effet la plupart des amas, nébuleuses et galaxies les plus brillants du ciel boréal et, dans une moindre mesure, austral.

  • M 20. Le vingtième objet du catalogue Messier est une nébuleuse diffuse située dans la constellation du Sagittaire.
  • NGC 7635, également connue sous le nom de nébuleuse de la Bulle, dans la constellation de Cassiopée, près de M52, découvert par Charles Messier, qui l’inclut dans son catalogue le 7 septembre 1774.

Charles MESSIER est mort à Paris le 12 avril 1817, à l’âge de 86 ans. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Le canal Messier au sud du Chili, l’astéroïde (7359) Messier et un cratère lunaire de 11 km. ont été nommés en son honneur.

Pour l’anecdote, et malgré le fait que le catalogue de Messier ait été réalisé pour éviter des confusions entre les objets et les comètes, M1 fut de nouveau prise pour la comète de Halley à l’occasion de son second passage prévu en 1835.

Galerie Flirck

Pin It on Pinterest

Share This